Voici quelques informations qu'il faut prendre bien en compte avant et après l'inscription dans un établissement d'enseignement supérieur en France.

Avant:

Si vous êtes titulaire d’un diplôme admis en équivalence du baccalauréat français vous pouvez démarrer vos études supérieures en France à condition :

            - de maîtriser la langue française à un niveau adapté à la formation envisagée (diplôme recommandé DELF B2)

            - d’avoir un bon niveau scolaire dans les disciplines correspondant à la filière universitaire choisie

            - de financer votre séjour d’étude.

L’Institut français de Bulgarie n’attribue pas de bourses d’études pour la Licence et le Master1.

Vous pouvez bénéficier néanmoins, d’une bourse sur critères sociaux. Il faut constituer un Dossier social étudiant via le site Internet du CROUS concerné, entre le 15 janvier et le 30 avril de l’année en cours.

Après:

Vous avez été accepté dans une discipline bien précise : sachez que ce choix ne peut pas être modifié à votre arrivée en France. Toutefois, en  premier semestre de la première année vous pouvez choisir une deuxième option, appelée unité d’enseignement (UE) de découverte. Les premiers niveaux à la fac débutent, en effet, par un semestre d’orientation. A l’issue de celui-ci, vous pouvez changer la mention de votre licence, en permutant votre UE fondamentale avec votre UE de découverte. Par contre l’étudiant doit rattraper lui-même les cours, si nécessaire. Par exemple, si vous avez choisi une licence Lettres classiques, vous pouvez bifurquer vers une licence Géographie si vous avez choisi cette option. Attention, toutes les combinaisons ne sont pas possibles. Vous ne pourrez pas passer de maths à psycho, ni de droit à sciences.

Si vous voulez continuer vos études supérieures en France après avoir réussi la 1ère année universitaire en Bulgarie, vous ne pourrez intégrer la faculté demandée qu’en 1ère année. Aucune admission en 2ème année n’est possible.

Pour être admis en licence troisième année (L3), la réussite aux deux premières années universitaires dans le pays d’origine ne suffira pas toujours. Idem pour le master1 (M1). Cela s’explique par la différence des programmes de formation dans chaque pays. A s’informer auprès des universités françaises.

Exception faite pour les candidats issus des programmes francophones dans les universités bulgares.

Il faudra également veiller à ce que votre demande soit dans la continuité de votre domaine d’études.